Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Course du 9/12/ 2017

Publié le par AP

 

Flamme rouge : Un jeu  de plateau où chacun incarne  un ou deux  coureurs cyclistes,  sprinteur et  coureur.
On peut évidemment  jouer par équipe de 2 pour une course pouvant passionner jusqu’à  8 joueurs mais les sponsors ne sont pas fournis.

Avec un  look année 1930, ce beau  matériel ne doit cependant pas occulter que vous devrez faire  preuve de mesure dans le  choix de vos  déplacements  successifs  avec une «  vitesse » approprié au terrain.
Comprenez que dans votre course,  le nombre de cases que vous avancerez à votre tour de jeu s’effectuera   par l’intermédiaire du choix d’une carte dans une « main de quatre » renouvelée pour chaque  avancée.

Or chaque  carte  jouée ne sera plus disponible après son utilisation et le nombre des  « belles avancées » ( carte de 9 par exemple)  est très réduit.

De plus,  vos « mains »  évolueront  au fur et à mesure de la partie,  des «cartes pénalités » pouvant s’immiscer dans votre paquet et réduire ainsi la possibilité de choisir une carte vous offrant une belle avancée, voire une échappée, puisque les « cartes de pénalités » n’offrent que des déplacements de 2.


En effet, comme sur un vrai vélo,  vous récolterez de la misère  à chaque fois que vous serez devant un groupe de coureurs ou isolé loin derrière …
Heureusement, l’ effet aspiration du groupe pourra vous éviter ces points de fatigue.
Malheureusement, cette  même aspiration + un cumul de cartes de fatigue (pénalités)  peuvent réduire à néant toute entreprise de faire du « Panache » comme dans les années 30 !
Et là, on pense forcement  à Auguste Rodin et à sa célèbre statue inspirée d’un coureur  assis au bord de la route…

 

Reste que pour notre part, nous avons bien couru  sur ces routes de carton.
Sur des circuits où avec la nouvelle extension du jeu ( avec un plus de 2 à 4 joueurs ) sont imprimées de belles montées – réductrice d’avancées  et supprimant tout effet d’aspiration-, de belles belles pentes dispensant de belles gratuités de mouvement,  et enfin quelques zones de ravitaillement boostant nos petits pédalages initiaux.

Quant aux pavés, l’expression  «  Se  serrer les coudes » y est différente.

En ce point,  une légende ludique nous parle également  de la possibilité de se mesurer  contre un  « Coureur  fantôme »,  adversaire virtuel, jeu programmé, version solo ; ces objets méritent effectivement notre attention…

Quant à savoir, « Comment sont placés les vrais  coureurs cyclistes sur une ligne de départ ? »,  vous avez peut être quelques communications sur le sujet  et nous vous en remercions d’avance.

Alain

 

Commenter cet article