Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

VertIcaL

Publié le par Belle



Nous revoilà à grimper.
Trop pressé nous n’avons pas pris le temps de remplir notre sac de tout le matériel nécessaire :

Piolet
crampons

Mousquetons
Echelle
Tyrolienne

Carte des raccourcis obscurs

De cet inventaire, nous avons pu seulement choisir quatre de ces choses.
Les objets bleus nous accompagnent sur toute notre montée.
Les orangés sont à positionner sur notre route.

Le Mousqueton est fort utile pour nous sauver d’une chute jusqu’au pied de la paroi, puis de recommencer toute notre ascension après avoir perdu une bonne place dans la course sur ces hauteurs.

La Tyrolienne nous permet de nous accrocher à la paroi et de redescendre de niveau, voire de se balancer sur une nouvelle voie à gauche ou à droite pour contourner quelques obstacles ou du vide.

Un éboulement sera un obstacle à votre montée strictement verticale.
Tout dépend ici de l’agressivité des autres joueurs.
Où placeront-ils cette tuile « Danger » ?



Paver la montagne !

En effet dans ce nouveau jeu de Frank Régnier - illustré par Drillon Sébastien; chaque joueur construit peu à peu sa voie et participe à la réalisation  d’une paroi alpine en plaçant une « tuile figurative » avant chacun de ses déplacements.
( Au choix :   en Haut, en bas, à gauche, ou à droite )

Ces tuiles sont à piocher dans 3 piles successives, chacune contiennent un nombre déterminé de « tuile chute ! ».


Le savoir peut permettre d’anticiper la pose d’un fameux mousqueton.
Et en cas d’un « mauvais retour au Rez de chaussée », euphémisme pour dire avoir chuté, vous pourrez reprendre la course  d’où vous voulez de ce bas niveau.
Cette fois vous utiliserez peut être les raccourcis qu’offrent les quelques grottes de votre montagne, à condition d’avoir dans votre sac la fameuse  « Carte des raccourcis obscurs ».

Notons enfin que vos adversaires connaissent tous le contenu de votre sac.
Ainsi si le piolet ou les crampons aident à gravir quelques terrains spécifiques, ne pas en avoir c'est peut être  inviter ces autres joueurs à déposer ce type de terrains inaccessibles  sur votre chemin... 

 

Du cadran :

Les parties de ce jeu peuvent être rapides.
La fin de course arrive lorsque toutes les tuiles ont été utilisées.
Le Vainqueur est celui dont le Meeple est le plus haut sur ce puzzle montagnard.

Notons qu’à deux joueurs, votre partie risque de figurer deux grandes cheminées suisses, surtout si votre partenaire place les « tuiles obstacles » loin de votre cheminement.

A trois ou cinq joueurs, votre paroi s’élargira forcement.
Les échelles et les tyroliennes de vos sacs à dos pourront plus facilement y servir votre ascension.


Le matériel du jeu :

Le haut et le bas des dessins des tuiles risquent de réveiller quelques maniaques du bon sens.

Les Meeples sont l’assemblage de figures de carton sur un support en plastique.
Un support  qui aide réellement la manipulation de votre petit alpiniste.


Suggestions:

Les tuiles obstacles de ce « Vertical » pourraient s’agrémenter  de deux ou trois tuiles supplémentaires  telles que des animaux sauvages à ne pas déranger.

Notons que «Les Jeux du lac », une maison d'édition d'Annecy, nous avait déjà donné le jeu de cartes  « Altitude * » que nous avions beaucoup, beaucoup, beaucoup aimé - peut être à cause de sa faune.


Fondu savoyard :
 
Nous rejouerons à ce petit jeu de course- ne serait ce  pour avoir l’occasion d’une petite descente en rappel.
 « Vertical » n’est certes pas le jeu « K2 * » ou « Lhoste »  mais il ne sert pas la même durée et son degré d’interaction entre joueurs peut être grand !



Ouaf Ouaf


A propos du jeu Altitude, notre article  :
http://ludopath.over-blog.com/2018/02/avalanche-en-isarie.html

A propos du jeu K2 :
http://ludopath.over-blog.com/2018/11/premier-de-cordee/k2-le-jeu.html
 

Commenter cet article