Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

PALM ISLAND – le jeu qui déboise !

Publié le par L'Ancien



Situé entre l’hypothénar et le thénar, soit presque dans la paume de notre main,  un jeu de 17 cartes s’est offert à nous afin d’aménager une petite île boisée en demeures et en temples de pierres.

Pour ce faire, une majorité de cartes peut être utilisée comme objet de ressources : du bois, du poisson, et de la pierre.

Il suffit pour cela de pivoter la carte à 90 degrés et de la placer en « Stock » derrière le paquet que vous tenez dans votre main gauche adroite.

Au fil de vos choix, votre paquet de cartes ressemblera à un « pistolet ».

Evidemment au fur et à mesure que vous prendrez une carte "Ressource" du dessus du paquet , vous pourrez la stocker avec un maximum de 4 cartes, ou encore défausser ladite carte en la remettant derrière votre paquet « pistolet ».
Là, vous travaillerez évidemment l’agilité de votre main mais cette tenue offre l’avantage de pouvoir jouer n’importe où : à la plage, dans le métro aux heures adéquates, ou dans la même pièce que votre famille adorée sans avoir besoin de vous isoler sur votre grande table de jeu située au grenier.

« Pistolet » en main donc, vous pourrez ainsi  améliorer une des deux premières cartes de votre paquet.
Pour effectuer cet « upgrade », il suffira d’utiliser quelques-unes de vos ressources stockées.

En effet, 16 de nos cartes peuvent être améliorées  de deux façons, soit en payant une rotation de la carte, soit en payant son retournement selon le coût indiqué.
La carte améliorée sera ensuite placée à l’arrière du paquet pour n’être utilisée qu’au tour suivant.

A savoir, vous disposez de 8 tours, soit de huit défilements de l’ensemble de votre paquet.

Une carte intercalaire située dans le jeu permet évidemment ce suivi.
Cette 17 ème carte évolue du simple fait de poursuivre le jeu jusqu'à son terme.
 
A la fin de votre partie, vous compterez alors les points étoilés de vos réalisations lorsqu’elles en sont dotées !

Selon les objectifs du jeu, vous devrez  déjà obtenir 30 points afin d’être considéré comme joueur respectable.
Les fins de partie à 29 points nous ont donnés quelques vilaines expressions…

Notre propos étant avant tout de faire état de la découverte d’un nouveau jeu, disons que nous avons bien scoré après 10 parties, avec 33 points.
Très Heureux, nous avons été !

Lors de cette dernière, nous avons même obtenu 2 récompenses, soit deux cartes supplémentaires pour faciliter nos prochaines gestions en les ajoutant à nos 17 cartes initiales.

Savoir ne pas lire n'est pas enseigné ! :

Si à PALM-ISLAND,  Il nous reste sept autres récompenses à gagner,  notons que l’une d’entre elle, invite à ne pas améliorer de Temple.
Mais précisons-le, chaque amélioration de Bâtiment, Logement ou Temple, donne des points de victoire en fin de partie.
A un certain niveau, améliorer un Logement donne autant de point que l’évolution d’un Temple plus difficile à réaliser ! (spoil)
C'est aussi un fait qu’en début de partie, les « carrières » ne donnent pas de pierres, il vous faudra « déboiser » pour  améliorer ces cartes. (spoil)
Enfin soulignons que faire évoluer vos cartes « Bois » au maximum, attribueront également des points non négligeables même s’ils sont inférieurs à  ceux cherchés par l’upgrade des « Logements ». (Faut-il relire cette phrase?)

D’autres cartes ne donneront pas d’étoiles (points de victoire) après leur transformation, mais elles donneront sûrement accès à un plus grand nombre de ressources à stocker – ou pas.

La carte « Fabricant d’outils » dont l’évolution est payée avec un bois et un poisson,  vous permettra -par la suite -  de facilement  transformer d’autres cartes. (Grosse révélation)
 



Bref, nous avons matériellement aimé ce petit jeu, à la belle mécanique, presque semblable à « VENDREDI »  dans cette manière différente de faire évoluer son jeu de cartes pour gagner de l’exceptionnel ou de l’incroyable !


 



Merci à John Mietling pour sa création.
Merci à « NUTS ! » pour son édition française de juin 2019 et de bonne facture.

Si  ce jeu permet aussi de jouer à deux, en mode coopératif ou compétitif, avec des modes "Famine", " Eruption volcanique" ou "Ouragan", d'ajouter quelques villageois au jeu;  en ce point, il nous tarde en mode solo d’utiliser notre « Statue de la Confiance » et notre « Monument de la Gloire ».

Signé l'Ancien

Commenter cet article