Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Royal Turf

Publié le par le gentleman d'Epsom


Nous avons enfin parié sur le bon cheval et vu que l'on a été le seul à miser sur ce dernier, nos gains ont été les plus élevés.

En effet en fin de course, les gains varient selon l'ordre d'arrivée et le nombre de parieurs sur ledit cheval.

Parier sur la "Lanterne rouge" de la course vous fera même perdre une centaine de billets.

Pour les paris, les caractéristiques des chevaux sont connus juste avant la course.
Ils ne sont pas permanents et changeront à la  prochaine rencontre selon la carte du cheval pioché lors de sa mise en place sur la ligne de départ.

Par exemple ci-dessous, le cheval Othello peut avoir quelques soucis avec son jockey symbolisé par la selle, plus ou moins apprécier le terrain du moment symbolisé par le fer à cheval,  être monté par un cavalier plus ou moins bon - symbolisé par la casquette, ou encore avoir une forme plus ou moins grande selon le chiffre collé à la  tête de cheval :


Ces 4 facteurs sont à prendre en compte lors de la "phase paris" puisque chacun d'eux donnera plus ou moins des points d'avance au cheval.
 

Dans notre course, Albino a eu le terrain pour avantage, et beaucoup d'affinités avec son Jockey.

Sachant que pour faire avancer un cheval, il faut lancer un dé où figurent les 4 symboles, il convient de souligner que sur notre Dé figure 3 fois plus de "Tête de cheval".

Chaque résultat du jet de Dé utilisera donc  le nombre de "points d'avance" correspondant à ce symbole sur la "carte du cheval" choisi.

Ainsi avoir pour résultat une "tête de cheval" avec Albino n'est pas payant en terme de galop !

Mieux vaut - à notre goût - dans ce cas de figure avancer un autre cheval qui tirera mieux avantage du résultat.

Selon le nombre de joueurs, vous aurez peut être la chance de pouvoir de rechoisir cet Albino, ou à défaut espérer qu'un autre parieur soit obligé de l'avancer plus favorablement avec le jet d'un autre de ses symboles.

Notons qu'une fois qu'un cheval a été avancé, il faudra attendre le "prochain tour de jeu" pour pouvoir l'avancer de nouveau.

Un "tour de jeu" a été réalisé lorsque tous les chevaux en piste ont été choisis.
Pour marquer ces choix, il suffit de pousser la "carte du cheval" hors le plateau de jeu pour signifier qu'il n'est temporairement  plus disponible.


Dans notre course, Il était donc risqué de parier sur Albinos . Mais sa position sur la ligne de départ plus ses autres capacités affichées, nous ont fait prendre le risque de miser double sur ce canasson.

Trois mises '- deux simples et une double -  sont effectivement effectuées avant chaque course.

Les "pions mises" à la couleur des parieurs sont placés au dessus des cartes des chevaux en haut du plateau de jeu.

Dans la course, tous les chevaux sont à la disposition des joueurs qui selon le résultat de leur Dé, choisissent un cheval à favoriser, voire à bloquer par une très petite avance ou par un positionnement où le cheval ne peut utiliser tous ses points du fait de ne pas en avoir assez pour doubler les autres ... 

A terme, afin de déterminer le "Gentleman" ou la "Ladie" de la partie, vous devrez participer à 3 courses puis faire la somme de vos gains.

"Royal Turf" est donc un jeu de courses hippiques où à la manière de "Jumping Jack", les chevaux sont avancés par tous les joueurs.
Les "cartes caractéristiques" ajoutent cependant à ce jeu de petits calculs et moins de hasard.

Contrairement à "Jumping Jack" tous les chevaux avancent, ainsi même le dernier est à surveiller! 

Nous avons acheté ce jeu d'occasion en très bon état lors d'une soirée de l'association "Alors on joue".
Nous aurions aimé trouver la version "Winner's circle" qui pour le même jeu possède de plus belles pièces mais à notre goût un plateau moins enchanteur.
Reste que  les montures et leurs jockeys de "Winner's circle" sont plus facilement identifiables que celles de notre version. 

Avouons le : on aime beaucoup ces remontées inespérées de nos petits destriers...

Edité chez Ravensburger en 2001.
Reiner Knizia a été à la création de ce jeu. ( et de  Korsar )
Franz Vohwinkel a tenu les rôles d'illustrateur et désigner de notre version.



Signé Richard

Commenter cet article