Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LE JEU du PALET BRETON

Publié le par Sigognac


Aux origines, une référence à des jets de pierres pour toucher une cible semble un point de départ ludique.
Plus tard, l’écrivain romain Julius Pollux (env 200 ans ap.JC) a décrit le jeu grecque , « l’éphédrisme” dans lequel un joueur devait lancer une pierre à une certaine distance. les autres joueurs devaient ensuite la toucher.

Au moyen âge est rapporté que le jeu « Au plus près du couteau » consiste à lancer des palets à fleur d'un couteau planté.

François Rabelais, étudiant en médecine, fait l’éloge du sport et des activités de plein air. Il donne à l’exercice physique  une influence positive sur les efforts intellectuels qui leur feraient suite.

François en recensant  les jeux de son temps – le XVI ème siècle - présente également  notre jeu du Palet :
« A ce jeu, on joue avec des pierres rondes et aplaties lancées vers un but. Parfois avec des carreaux, des écus ou des morceaux de métal plats et ronds. »

Dans son célèbre « Gargantua et Pantagruel », il fait jouer le géant à des palets appropriés à sa grande taille.
Mais la Mythologie Gargantua , qui existait avant l’écrivain philosophe, détermine aujourd’hui encore différents  lieux où le géant aurait laissé ses palets dans le paysage.
Ici c’est un  Dolmen qui n’a  pas été érigé  à terme, ici c’est un Menhir qui ferait plus penser à une gigantesque galoche, voire même à une dent du géant qu’il aurait perdue  suite à une de ses aventures.


 



Le début du XX siècle  - vers 1920 -  voit se répandre une pratique du lancer de palets de fonte ou de laiton autour d’un autre petit palet.

La pratique est rencontrée dans nôtre haute Bretagne ainsi que dans la basse, en Vendée et avec quelques variations dans les Pays de Loire.
Cette pratique dite du « Palet Breton » est fédérée depuis 1984.
L’objectif de la FFJP est de développer la pratique de ce jeu.

La Banlieue parisienne compte aujourd’hui deux associations de ce sport fortement lié au patrimoine,  à la ruralité, et à la culture Galleic.

Mais Nul doute que le Jeu de Palets  peut trouver un public aussi large que celui de la pétanque, d’autant qu’en 2019 le matériel du jeu est facilement disponible sur internet, que ce soit chez le marchand Philibert, le spécialiste Cadelec, voire encore – in situ - chez Décathlon au rayon jeux d’adresse...
 

Outre la Bretagne, la Normandie et le Pays gascon, l’Espagne, le Portugal et l’Italie; la géographie des échanges culturels nous a donné différents  jeux de palets à apprécier.

D’un point de vue ludique,  on peut différencier ici une somme de palets pour différents supports:
(liste non exhaustive)

Les jeux sur table :

Le billard hollandais,
l’assiette picarde
et le tout « nouveau  Dosa »

 



Au bar ou au Pub :

Tel le palet anglais, le « Shone ha’penny »
 




Les Palets à lancer dans un réceptacle :

Le sabot
Le Tonneau,
la Grenouille,
ou la Boite à points.

 



Le jeu québécois du Wesh
 




Sur une surface lisse polie et encadrée pour un jeu de table :

Le Crokinole
Le billard indien dit « Carom »


 



Sur la piste :
Plancher d’estaminet  ou pont d’un navire.

 



Semblable au jeu de Pétanque :

A lancer près d’un but :
Près d’un bouchon ou cylindre de bois à renverser telle la Galoche.

Près d’un petit palet appelé « Maître » :

Au sol sur un tracé dans la terre,
ou sur la route comme cela se lance à Guérande.

Sur une planche de bois – de préférence du Peuplier.
Sur une plaque de plomb.
Pour ces planches, les palets diffèrent un peu.

En effet, au « Palet breton » sont utilisés des palets en fonte pour des lancers  sur bois ou des palets de laiton pour des atterrissages sur plaque de plomb.


Faisons mieux connaissance avec le jeu du Palet Breton :

Le but du jeu est d’être le premier, en individuel ou en équipe, à faire 11 ou 13 points en plaçant ses palets le plus près possible du «maître». On compte un point par palet placé plus près du «maître» que celui de l’adversaire.

Pour qu’un palet soit compté comme valable il ne faut pas qu’il touche le sol avant d’arriver sur la plaque et qu’il reste sur la plaque.


La Règle du jeu :

Une partie se joue en 12 points, et ce par équipes d'un à 6 joueurs.
La Belle peut se jouer jusqu’à 13 points.

Tous les palets d’une même équipe doivent être identiques (poids et couleurs).
Les palets des équipes doivent être différenciés par un marquage, une couleur ou des numéros.

Le nombre de palets et de joueurs est donc défini à l'avance :

En tête à tête, chaque joueur reçoit une suite de 4 ou 6 palets.

En doublette, chaque joueur reçoit une suite de 3 palets.
Les palets numérotés de 1 à 6 pour une équipe.
Les palets de 7 à 12 pour l’autre équipe.

En triplette, soit deux équipes de 3 joueurs,  chaque joueur reçoit une suite de 2 palets.
Les palets numérotés de 1 à 6 pour une équipe.
Les palets de 7 à 12 pour l’autre équipe.

But du jeu :

L'objectif est de lancer ses palets le plus près du Maître, sans avoir rebondi sur le sol, sur la planche en bois placée à 5m du lanceur.
Une ligne aidant au positionnement des palétistes pour le lancer est évidemment réalisée.

Chaque palet d'une même équipe placé sur la planche le plus près du maître fait marquer un point à son équipe.

Premier tir et enchaînements :

Le lanceur (équipe 1) a trois essais pour positionner le maître sur la planche.
A défaut, un joueur de l'équipe adverse (équipe 2) prend le relais et essaie de positionner le maître sur la planche. Et ainsi de suite jusqu'à la réussite du lancer du maître.

Une fois le maître placé sur la planche, le joueur lance deux palets. Ensuite, un joueur adverse lance deux palets, s'il ne reprend pas la main, il rejoue deux autre palets, et ce jusqu'à ce qu'il reprenne la main.

 Lorsqu'un joueur place son palet au-dessus d'un autre palet, on dit qu'il fait un chapeau et alors le palet se trouvant au-dessus est gagnant s'il y a la possibilité de point.

Deux joueurs touchant le maître sont mis à égalité et on recommence le lancer. De même, un joueur chassant le maître de la planche fait recommencer la partie.

 

A la fin des lancers, les points sont comptés.

Sont pris en compte la suite des palets d’une équipe proche du Maître jusqu’à  interruption d’un palet adverse.

 


ici l'équipe aux palets noirs marque 3 points puisque le compas détermine que le palet bleu du haut à gauche est moins proche que le palet noir du bas.
Cependant le palet bleu met fin à la chaîne des points puisqu'il est plus proche que le quatrième palet noir situé tout en bas.



En ce point, vous trouverez ici la brochure éditée par la fédération nationale des sport en milieu rural.
Cette fédération organise maintes compétitions et manifestations.

Cliquez ci dessous:
Règles officielles de la FNSMR

 


Sur ce, n’égarez pas vos galets hors de la planche, la scène doit se jouer !

Signé : Fracasse

 

Commenter cet article